Iceman

edito


   email arlette vaillant       Facebbok


NE SE RECLAME DE RIEN NI DE PERSONNE

Ce site propose en toute indépendance des longs métrages de fiction en salles.

                         afcae                                  acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion                 

QUELQUES SALLES DU PAYS DE SAINT-MALO

   3 Février 2016







En cette période de bilan de l'année écoulée, nous nous réjouissons de l’augmentation constante du nombre de salles et de cinéastes adhérents, de l’activisme cinématographique de nos spectateurs relais, de l’enthousiasme des étudiants en médiation culturelle à organiser la communication autour de nos rendez-vous parisiens, de la jeunesse des spectateurs à nos ciné-concerts et masterclass. A l’étranger, nous sommes de plus en plus sollicités par nos partenaires pour exposer les cinéastes français émergents mais aussi pour s’inspirer des modèles d’organisation associative d’auteurs prenant en main les questions de diffusion, de ces valeurs de solidarité qui ont longtemps caractérisé le système français.
 
Mais comment se réjouir quand tous les autres voyants sont au rouge ?
 
La situation des films indépendants en salles se dégrade, régie par le rapport de force de plus en plus inégalitaire entre distributeurs indépendants et exploitants.
 
L’action culturelle, la formation des publics, l’éducation à l’image, la promotion de la diversité, toutes ces priorités énoncées depuis des mois en réponse en partie à l’actualité sanglante de 2015, ne sont pour l’instant suivies dans les actes que par des choix politiques allant dans le sens contraire. Outre les baisses annoncées sur les budgets 2016 et 2017 de nombreuses structures, nous venons d'apprendre ce mois-ci la suppression sans aucune consultation préalable du Festival du Cinéma Européen par le département de l’Essonne, et la suppression des financements des heures d'enseignement pour les options facultatives en cinéma et arts plastiques au lycée par le Rectorat de l’Académie de Bordeaux.
 
Notre seul rempart face à l’uniformisation de la pensée et la standardisation des œuvres demeure plus que jamais la solidarité entre tous les maillons de la chaîne, la diversité préservée de créateurs, producteurs, distributeurs, et lieux d’accueil de ces œuvres. Il est donc primordial de mettre les institutions et les collectivités territoriales face à leurs immenses responsabilités, pour éviter de voir se détricoter progressivement le maillage territorial qui faisait notre singularité et notre fierté.
Chaque cinéaste doit faire entendre sa voix, pour une meilleure diffusion des œuvres pour tous et partout.


Communiqué de l'association Cinessonne



Cinema 35Cinema ArvorEmeraude CinémaTNBacid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion

²